10 mai 2008

Le pré 6 - Field#6


Prise le 4 mai à 9H30 au Maillorat
Si vite qu'elles puissent courir, elles n'échapperont pas à la faux. Mais je leur donne encore jusqu'à la fin du printemps.
So fast they may run, they shall not escape the scythe. But I leave them the time of a spring.

5 commentaires:

john a dit…

Very Monet.

Mireille a dit…

Je découvre avec bonheur votre blog, et cette photo si surprenante et magnifique...
oui, c'est un tableau...digne des grands impressionnistes!
Je repasserai vous voir, merci

Jean a dit…

en plus de l'appareil photo, tu utilises... Un vélo ?????

Maxime a dit…

Bonjour Mireille et John : en fait, Monet est le seul peintre qui m'ait fait pleurer d'émotion - et c'est exactement ce que j'avais en tête avec cette série des flous. Mais cela pourrait rapidement tourner au procédé, et il est d'autres jeux...
Merci de votre visite, et repassez quand vous voulez !

Jean, je ne sais pas faire de vélo sans les mains, alors j'utilise le tricycle de mon petit-fils !

Jean a dit…

HAHAHA ! Excellente réponse ! :D

Livres disponibles :
Paysages Limousins | Matière à réflexion | Lieux communs | Domaines publics

Contact : gaillard.maxime@gmail.com