11 juin 2008

La petite vigne - the small vineyard

la petite vigne



Prise le 8 juin à 7H45 au-dessus de Campagne
Pas un grand cru, mais un petit vin qui ne passera sans doute pas l'année, que l'on buvait sur le coup de 10H, assis entre deux rangs d'andains fraichement couchés à la faux, avec la tranche de lard et le pain frotté d'ail.

Not a great vintage, but one of these little wines that shall probably not last untill next year and that one used to drink at ten o'clock, sitting between the swathes layed down by scythe, wile eating garlic rubbed bread with a slice of streaky bacon.

8 commentaires:

Catherine a dit…

le vin n'est peut-être pas un grand cru mais la photo l'est sans conteste . Cette gamme de couleurs m'enchante et me transporte....

hpy a dit…

Et si le vin était tout aussi bon que le pain à dix heures du matin, c'est que nous travaillions déjà depuis un bon bout de temps. Nous avions faim, nous avions soif, et nous avions besoin d'une petite pause et d'un petit remontant pour pouvoir continuer encore pendant des heures. Nous étions contents de travailler, de ramener un peu de sous à la maison, de nous coucher fatigués mais heureux d'avoir bien fait notre travail, heureux aussi d'avoir du travail pour le lendemain, car sans travail, point de sous, point de pain et point de vin.
A bon entendeur, salut!

Antoine a dit…

Je n'arrive pas à trouver les mots pour exprimer les sensations que me donne cette photo... alors je dirai simplement : WAOW !

kari a dit…

I love the moodiness of the clouds in this photo.

Anonyme a dit…

"Ils avaient tous l'âme bien née
Noueuse comme un pied de vigne
Les vignes elles courent dans la forêt
Le vin ne sera plus tiré
C'était une horrible piquette
Mais il faisait des centenaires
A ne plus que savoir en faire
S'il ne vous tournait pas la tête"...

Pourtant, que la photo de Maxime est belle,
Comment peut-on s'imaginer
devant ces feuilles et ces ficèles,
Qu'un vin sauvage en sera tiré.

Cergie a dit…

Moi aussi je serais sans voix si Vlaminck avait posé les yeux, ses pinceaux et ses mots sur mon "Sam Suffit", Antoine.
Félicitations tout de même ; Ping le Loup aura beau souffler, souffler, il n’arrivera pas à la casser, cette fois, ta baraque. Elle a l’air costaud. Tu as tout prévu en plus. L’enclos pour le bœuf et les poules, et même la petite niche pour le lumignon qui guidera les parents du petit Jésus dans le blizzard.
L’hiver ça doit être rude en effet, mais un quignon bien accompagné, que demander de plus pour se tenir chaud au corps ? Arrosé du jus de la treille qui a le goût de petits fruits les années où le soleil a cogné, ou de pierre à fusil celles où tu as dû beaucoup sulfater.
Faudra juste que t’attendes qu’elle ait un peu grandi, ta petite vigne...

Peter a dit…

J'ai entendu parlé du "vin des mille et une pierre". Ca vient d'ici?

La version couleur est très spéciale; j'aime bien!

Adré a dit…

Quelle ambiance dans cette image, on se croirait transporté dans le temps ... j'aime aussi le coté sombre ... Je suis ravie de revenir par chez toi c'est toujours un plaisir !!
Bisousss
Adré

Livres disponibles :
Paysages Limousins | Matière à réflexion | Lieux communs | Domaines publics

Contact : gaillard.maxime@gmail.com