23 mai 2008

galon doré - golden stripes




Prise le 18 mai à 9H30 à Saint-Laurent-les-Eglises

le genet commence en bouquet, poursuit en balai, et se termine en fagot avant d'allumer les flambées d'hiver. Une plante des quatre saisons, en somme...


the broom begins as bunch, goes on as broom and ends up as a bundle of firewood to lit up the winter blazes. a four seasons plant, one would say...

12 commentaires:

Chamamy a dit…

Une effilochée de genêts parfumés,cela cree un peu de cafouillis sympathique!

Jean a dit…

Et papa et maman arbre qui lancent à leur vert gamin : "ne t'éloigne pas trop, mon chéri !"

Mais l'enfant est intrépide et déjà très ambitieux ! L'or et le prestige l'attirent comme le miel attire l'ours ! Bientôt il quittera sa famille et disparaîtra au loin, là-bas, de l'autre côté de la colline ...

FreDeric a dit…

Hooo... C'est bien la 1ere fois ou je suis catégorique sur mon choix :la couleur est indispensable ici. J'aime bcp les bandelettes végétales qui contrastent à merveille avec le paysage. Bravoooo pour ton coup d'oeil.

Anonyme a dit…

Quand c'est doux, c'est choux...

Noisette a dit…

Bonsoir
Vraiment de superbes photos, je me suis régalé celles sur la campagne sont MAGNIFIQUE bravo je reviendrai
Bonne soirée

Cergie a dit…

Encore une fois, sur ce message tu fais montre de l’excellence de tes talents conjugués de coloriste orpailleur du dimanche (ah ! Ce bleu-gris) et de billettiste ciseleur de la semaine.

Le genêt à balais (Cytisus scoparius), en plus d’être des quatre saisons, est au moins de quatre continents, puisque j’en ai vu dans les Sierra Nevada Mountains. Originaire d’Europe, répandu en Asie, il est considéré comme invasif en Californie (Amérique du Nord) et Nouvelle Zélande (Océanie).
Mondialisation. Echanges croisés. Les pentes des Alpes ne sont-elles pas envahies par le sumac de Virginie ?

Lorsque l’on regarde ta photo, il se confirme que le genêt se propage beaucoup, profitant des failles, des blessures du sol (cette papilionnacée voletant dans les airs s’implante aussi dans les interstices de préférence), par le ruissellement de la pluie ou l’extension des racines ; ce qui amène ces zébrures, comme boursouflures cicatricielles des prairies et des talus.

Anonyme a dit…

Vous avez analysé les arbres. Vous avez analysé le genêt. Reste l'herbe...

L'herbe est-elle plus verte ailleurs ?

Ca m'étonnerait.

(si, en Angleterre ?...)

Claire

hpy a dit…

Du fagot qui pique? Ou serait-ce qu genêt sans épines?
Les couleurs sont belles qu'il y ait épines ou pas.

Peter a dit…

C’est clair que les paysages limousins sont attrayants, en partie pour de vrai et en grande partie par ton talent !

Jean a dit…

Cergie si je te lis bien, le genêt, finalement, ce serait le pus de la nature ??? :D

Ronald a dit…

Very strong colours here and nice contrasty against the heaavy sky.
Collecting broom was very popular with witches you know? Not to make a fire with but for making broomsticks to fly around on.
Any witchcraft amongst your skills??;-)

lyliane a dit…

Mais il est magnifique en cette saison et de plus il sent merveilleusement bon.

Livres disponibles :
Paysages Limousins | Matière à réflexion | Lieux communs | Domaines publics

Contact : gaillard.maxime@gmail.com