15 juillet 2008

sumi-e

sumi-e



Prise le 14 juillet à 8H30 au Châtenet en Dognon

Mon amie Lorine, qui vit au japon, est récemment revenue pour les vacances, avec une pleine collection de sumi-e, un art graphique basé sur la calligraphie mêlée au lavis à l'encre monochrome. En attendant l'exposition de son travail, la semaine prochaine, à Ambazac, j'ai fait de mon mieux avec ce que j'avais sous la main : un étang limousin, la brune matinale, et, bien sur, mon APN.

My friend Lorine, who lives in japan, recently came back for hollidays with a full set of sumi-e, a painting art based on caligraphy and wash tint with monochrome ink. Waiting for the exhibition of her work, next week, in La Jonchere, I tried my best do to such kind of picture with my own materials : a pond, the early morning mist, and of course, my camera.

8 commentaires:

hpy a dit…

Le résultat n'est pas mal du tout.

Peter a dit…

Le ciel n'est pas toujours bleu sur le Limousin?

"Pas mal du tout" comme elle dit hpy!!!

événements poker a dit…

très bon blog !
J'adore
bonne continuation

Jean a dit…

magnifique. Les dames du lac ne sont pas loin...

Cergie a dit…

Enfin, tu es rentré et on sait où tu as passé tes vacances !
Tu as donc ramené une bonne copine du Japon ?!?
Et maintenant tu jactes japonais, tu fais des sumi-e au lieu de nos bons vieux lavis ?

J’aime bien comme tu as pris le parti de la dissymétrie, c’est souvent dans les estampes japonaises qu’il y a un premier plan, ainsi le regard se promène, à moins qu’il ne s’égare.
Tiens, j’écarte du dos de la main ce rideau de roseaux pensants.
........
Et voilà, il cachait ce penseur accroupi que l’on entrevoit à peine, serait-il en train de mirer les carpes khoï centenaires, plongé dans une profonde méditation ?
En tout cas, il me semble hors d’âge, fourbu par une longue de vie. Regardons le plus attentivement.

RHA ! ARGH ! Il porte une tenue de camouflage adaptée au climat des lieux qu’il hante ! C’est pour cela qu’on l’entrevoit à peine !
C’est le petit homme gris, Maxime !
Tu l’as échappé belle ! Tu n’étais pas au Japon, tu étais perdu dans le triangle de la Corrèze de la Creuse et de la Haute-Vienne !

Maxime a dit…

Hé oui, c'est un triangle bien pire que celui des Bermudes : on ne compte plus ceux qui s'y sont hasardés un jour par hasard et n'en sont jamais repartis. Et j'ai vu le petit homme gris qui m'attendait, pire, je l'ai suivi : mais c'est une autre histoire, que, peut être je raconterai bientôt.
Tu m'as l'air en forme, Lucie !

Coxi a dit…

Superbe!!!

manola a dit…

j'aime beaucoup ton espace..que je viens juste de découvrir.. tes photos sont d'une poésie que j'apprécie beaucoup.. et la Dordogne: toujours aussi belle..

Livres disponibles :
Paysages Limousins | Matière à réflexion | Lieux communs | Domaines publics

Contact : gaillard.maxime@gmail.com