03 novembre 2008

la maison au chêne - house and the oak




Prise le 2 novembre à 10H30 sur la commune de Châtelus le Marcheix

"S'il te plait, dessines moi une maison et un arbre...". Cette habitation, isolée de tout village, m'a toujours fait penser à un dessin d'enfant. Je ne saurais probablement jamais pourquoi elle a poussé là, car ce n'est pas une ferme, ni si l'arbre était là avant-elle, ou inversement.

15 commentaires:

Philip a dit…

Excellent shot such a beautiful landscape photo well done!

hpy a dit…

C'est simple, elle a juste été construite par et pour quelqu'un qui aimait la beauté de la vallée. Il a planté l'arbre avant que la maison ne soit prête.

Peter a dit…

Une masion en pierre et un chêne! Deux symboles!

Lucie a dit…

Cette photo, parfaite illustration de l’isolement, me fait surtout penser à un film.

La copine de Charlie Baby (alias le carnassier Tom Cruise) donne son premier baiser à Raymond (alias Rain Man et Dustin Hoffman) dans l’ascenseur à Las Vegas. Puis elle lui demande comment c’était.
Et lui de répondre : "mouillé..."

(C’est pas lui d’ailleurs qui compte d’un regard les glands et les noisettes dans le coin à gauche ?
Un chêne > bâtie par un catholique)

Maxime a dit…

"Mouillé", c'est exactement le mot qui convient pour cette matinée de novembre, et encore est-il un peu faible.
Mais ce n'est pas une raison pour rester sous la couette, car même les vaches savent bien que plus le ciel est gris, et plus l'herbe est verte !

namaki a dit…

Une herbe bien verte, des belles couleurs d'automne, une ambiance humide ... un arbre et une maison enlacés ... belle photo !

Therese a dit…

Et bientôt un petit mouton apparaîtra dans le décor...

Nathalie a dit…

Rajoutons donc une vache bien grasse dans l'herbe bien verte et notre dessin d'enfant sera complet.

D'habitude l'enfant dessine aussi un soleil aux grands bras jaunes mais il ne faut pas en demander tant!

Il pleut aussi sur Avignon, sans arrêt depuis hier matin. C'est rare ici.

Cergie a dit…

Toi alors !

Comme interprétation de la photo je te parle d'innocence et de la moiteur d'un premier baiser...

Et pis toi tu parles de pluie comme vache qui pisse ; et de cette bête qui doit se remplir la panse toutemps (ah !) et sans désemparer pour réussir à transformer la peu calorifique herbe en muscle, et que quand il va pleuvoir longtemps on le sait parce qu'elle le sait et ne reste pas à couvert.

(Oui, c'est comme ça que j'interpréte ton commentaire des commentaires.)

Maxime a dit…

Oui, je suis un grand romantique !

Jean a dit…

Ce qui me tue dans cette photo, c'est la proximité d'une route goudronnée juste contre la maison. Isolée, la maison, mais bien emmerdée aussi.
En fait, il devait y avoir un mouton ou une vache... Et sflang ! bagnole ou camion !!!

Miss75 a dit…

Couleurs, compo, tout y est pour faire une excellente photo.

Maxime a dit…

je doute que la route fasse courir un bien grand risque aux vaches et moutons. Chatelus le Marcheix ne compte aujourd'hui que 356 habitants, et les principales agglomérations aux extrémités de la route ne sont guère plus importantes, avec respectivement 781 habitants pour Marsac, et 882 pour Saint-Dizier.
Mais il en était tout autrement lors de la construction de la maison, puis qu'au début du 20ème siècle, il y avait plus de 2000 habitants à Chatelus, 1230 à Marsac, et 2400 à Saint-Diziers.
De fait, la route n'est sûrement pas étrangère à l'implantation d'une habitation à cet endroit, car ce devait être alors un itinéraire très fréquenté.

Jean a dit…

Sur cette photo, seule la fenêtre la plus proche de la route a ses volets clos...

freDeric a dit…

oui, un dessin d'enfant pour ce style d'architecture si simple à mettre en oeuvre sur un papier .. Et toujours un arbre pas loin pour nous proteger...

Livres disponibles :
Paysages Limousins | Matière à réflexion | Lieux communs | Domaines publics

Contact : gaillard.maxime@gmail.com