06 novembre 2008

picnic




Prise le 2 novembre à 10H à Saint-Goussaud

C'est au bord des routes où personne ne passe que tout le monde rêve de s'arrêter... un aphorisme qu'a dû longuement méditer le créateur de cette aire de repos quasiment secrète, aux franges de la Creuse.

16 commentaires:

hpy a dit…

C'est un hêtre? Si c'en est un, il est bien court sur pattes mais pourtant majestueux.
Après tout, c'est peut-être un tilleul, les deux arbres se ressemblent un petit peu. Ils ont des feuilles similaires qui prennent des couleurs similaires à l'automne. L'été leurs feuilles sont vertes, à tous les deux. Donc, ce n'est pas qu'à la tombée des feuilles qu'ils se ressemblent.
Donc, c'est un tilleul. CQFD!

Maxime a dit…

sous réserve d'une vérification à mon prochain passage, et de ce qu'en dira notre spécialiste sylvestre, je pencherais plutôt pour un hêtre court sur pattes !

Jean a dit…

Disons un hêtre accessible :)

Jean a dit…

bancs et table en bois ; le hêtre a allongé quelques racines sous son tapis roux flamboyant et en a sculpté une partie émergée pour nous accueillir sous ses branches aux feuillage enmiélé ? :)

Cergie a dit…

Très certainement il a un nom propre cet arbre.
Je me souviens d’un chêne qui étendait ses longues branches basses près d’un étang en Grande Brière qui s’appelait le Candélabre. Parfait pour pendre un homme comme autrefois par chez toi à la croisée des routes (cf G Sand)
Il te faudrait demander le document de gestion de cette parcelle de forêt à l’ONF (j’avais emporté chez moi pour mon plôme d’archi celui de la forêt d’Amance près de Nancy)
Parfois on va loin et profond pour chercher un arbre. J’ai cherché un chêne en forêt de L’isle Adam et autour de Villarceau et pourtant des arbres magnifiques j’en ai près de la maison
Je rentre à l'instant du bois du Hazay. "Feuilles mortes", rien de plus faux. Les feuilles sont tout, sauf mortes et inertes même à l’automne. Les pas et la pluie on tracé une allée verte au milieu de la tranchée de mon message d’amitié. En marchant, je les entendais chuinter sous la pluie. Le magnifique hêtre au jeu tatoué maori, est plus ocre-brun que le tien. Ses feuilles ont perdu leur grenat et leur rutilance. Elles sont devenues brun tané. Les feuilles de toutes essences, chêne, érable, châtaignier, hêtre, frêne, se mêlent et se fondent en une couleur uniforme qui donnera le bon et parfumé mulch forestier...

Peter a dit…

Beau avec toutes se feuilles parterre ! Ici, à Paris, on les ramasse des fois presque trop vite !

Therese a dit…

Et puis quand on choisit la version noir et blanc on a l'impression de petites boules de coton aériennes flottant sur l'arbre.

nathalie a dit…

Aaaargh, d'accord, ta photo réconcilie avec l'automne. Somptueux.

freDeric a dit…

symbole d'un automne protecteur... Joli manteau au sol....

Jean a dit…

C'est une saison tellement romantique...

namaki a dit…

un seul hêtre vous manque ... quelle belle prise ! ;-) tu as toutes les couleurs ici ...

Ronald a dit…

Ahhh!
Autums is here at last...
Beautiful shot, funny how the tree seems to have shed only the orange leafs and still clinging to his yellow ones ;-)

Miss75 a dit…

Un superbe tableau d'automne.

Maxime a dit…

c'est bien un hêtre.
Merci à tous de vous être arrêtés un moment. je crois que cette aire de repos n'avais jamais reçu pareille fréquentation !

hpy a dit…

Qu'est-ce qu'on y papote! Vous n'avez pas peur de réveiller l'arbre?

Daniel a dit…

J'ai déjà cassé la croute au pied de cet arbre hélas la vue sur le Thaurion est maintenant obstruée...
Bonne journée.

Livres disponibles :
Paysages Limousins | Matière à réflexion | Lieux communs | Domaines publics

Contact : gaillard.maxime@gmail.com