10 janvier 2009

l'éclaireur - the scout




Prise le 4 janvier à 11H du coté de Folles

Un de mes regrets, en Limousin, c'est que, petit à petit, les paysages se ferment avec l'avancée de la forêt. Heureusement, cela semble se ralentir depuis quelques temps. Aussi, cet arbre isolé m'évoque un soldat téméraire, ou distrait, qui, lorsqu'il va se retourner, va s'apercevoir que le reste de la troupe ne l'a pas suivi.

21 commentaires:

Jean a dit…

"Viens, petit arbre, viens ; nous t'attendons dans le Monde Bleu. Le monde où tout est merveilleux ! Viens..."

-Mais je suis attaché !Voyez : Mon ombre me retient à la réalité.

"oublie ton ombre, petit arbre. Et rejoins-nous..."

Brrrrr ! Conte effrayant pour les enfants-arbres pas sages !!

Thérèse a dit…

Deux idées que m'évoque cette belle photo: la solitude n'est pas toujours facile à assumer et rien ne vaut l'exemple.

eric a dit…

jaime bien le conntratse entre l avant plan et l arriere plan , cet arbre qui marque cette frontiere, tres belle photo bravo

Alline a dit…

Quand deux douceurs se rejoignent pour le plaisir des yeux...

ceanothe a dit…

Je viens de découvrir ce magnifique blog, quel régal pour les yeux, merci du partage !

Lucie a dit…

Quel merveilleux lecteur ce Jean ! Rien ni personne, fut-il l’auteur du message lui-même, ne l’empêchera de s’en approprier et de l’interpréter totalement à l’inverse, le prenant à contre-pied à moins que ce ne soit à contre jour. Il a fait de cet arbre un "malgré moi".
On peut aussi bien voir cet arbre en troufion d’avant-garde de la forêt, qu'en celui d’arrière garde du bocage.
Je penche pour la deuxième version. Les champs sont bien trop bien exploités, fraîchement travaillés pour ne pas se dire que cet arbre est un collabo voulu par l’homme pour démarquer et marquer ses parcelles, lui donner un chouïa d'ombre pour son casse croute. Pas de crainte à avoir pour lui : la charrue ne fera pas le détour qu’elle aurait pu faire sans grand mal au début de sa genèse et il profitera bien sans grande concurrence de l’eau de pluie qui ne risque pas de ruisseler sur un sol imperméable.
Ce sera un très bel arbre bien formé. Et solitaire.

Lucie a dit…

Jean a tout à fait raison : la réalité si nette du labeur s'oppose ici au monde rêvé que forment le bocage, les maisons et les collines encore endormis dans la brume...

Peter a dit…

Ce n’est pas partout que nous avons une déforestation! J’aime beaucoup ton commentaire (« le soldat téméraire…) !

Ronald a dit…

Shadow, Sunshine and winterskies...
Lovely compo (as always ;-)..)and colours.

pascaline a dit…

Belle image avec de beaux contrates.

Miss75 a dit…

La nature est jolie tout de même !

hpy a dit…

Ne t'inquiète pas! Les autres vont suivre. Ils sont seulement un peu timides encore.

Jean a dit…

Content que mon petit conte pour enfant-arbres t'ait plu, Lucie ;)

Anonyme a dit…

J'aurais trouvé l'arrière plan un peu froid, s'il n'y avait ce beau velours marron au premier plan.

Claire d

Cergie a dit…

Cet arbre n'est pas isolé, c'est un arbre à deux troncs.
J'imagine que le village est un camp de pionniers encerclé par les indiens car l'arbre vient sans doute de la forêt derrière le photographe. Il menace l'escarpe, mais qu'il se méfie de la contre-escarpe...
[A Cergy, c'est la forêt qui est encerclée par l'homme.]

catherine a dit…

moi je l'avais vu comme un "avant-gardiste", ce petit arbre me paraît être celui qui ouvre la marche pour le reste du groupe retardé par son barda...

nathalie in avignon a dit…

J'aime ton histoire de soldat isolé, et l'histoire de Jean aussi, mais moi je voyais surtout le côté graphique de ta photo, le velouté marron du premier plan, le doré de la plaine, le bleu des collines. L'arbre est juste bien placé pour équilibrer et structurer l'espace. C'est bôôôô... c'est normal, c'est du Maxime.

jbm a dit…

de toute beauté !

Lucie a dit…

Ça va, Maxime ? Tu étais si joyeux d'avoir un beau pied photo. Deux semaines de pose bientôt, c'est beaucoup trop. Elle me déprime un peu cette photo désertique et glacée...

Maxime a dit…

Tout va bien, enfin, tout va beaucoup mieux depuis que j'ai réinstallé le système sur mon ordinateur !

frederic a dit…

l'avancée de la Foret ??? A l'heure ou les champs envahissent les plaines, je suis surpris... Faut dire, moi, j'ahbite dans le grnier de la france, alors... :) Tres belels image encore, j'aime ces couches successives de brume...

Livres disponibles :
Paysages Limousins | Matière à réflexion | Lieux communs | Domaines publics

Contact : gaillard.maxime@gmail.com