30 janvier 2009

Un autre pigeonnier - an other pigeon loft




Prise le 25 janvier à 10H30 du coté de La Linde

Je me demande ce que pourraient bien se raconter ces deux solitaires que tout oppose, sinon, peut-être l'âge, la fréquentation des oiseaux, et la tempête qui vient de passer sans les atteindre...

5 commentaires:

hpy a dit…

Chez nous ils sont ronds! Non, pas les pigeons, et pas comme une queue de pelle, mais les pigeonniers. Ou les colombiers. Cette photo exprime la solitude.

Peter a dit…

Chez toi, on trouve les pigeonniers, à Paris le pigeons qui dérangent beaucoup de monde. Moi, je les aime bien!

Cergie a dit…

Tu l’as escamotée un peu vite celle là : postée juste avant le WEnd et enterrée la veille du début de la semaine. Elle n’a guère eu sa chance. Et pourtant c’est un modèle d’équilibre.

"Qu’est ce qui pèse plus lourd un kilo de plomb ou un kilo de plume ?"
Voilà ce qui me vient en tête. Le petit volume dense face au chevelu aérien dont les masses se valent. (La balançoire bien horizontale). Le sol (lourd 1/3 de la page) et le ciel léger (2/3) itou.
Il fallait le trouver ce point, en longitude, latitude, altitude, où tenir l’objectif. Toi seul le pouvait.
C’est une merveilleuse photo.

Maxime a dit…

Merci, Cergie, de mettre si clairement à jour ce que moi même je n'arrivais pas à formuler...
Pour la durée, eh bien un clin d'oeil en dit parfois plus qu'un long regard ;-)

Claude a dit…

Belle photo, bien equilibree, et pleine de contrastes: le ciel, la terre; l'arbre et le colombier. Et puis, une belle lumiere pour arroser tout ca...

Livres disponibles :
Paysages Limousins | Matière à réflexion | Lieux communs | Domaines publics

Contact : gaillard.maxime@gmail.com