18 avril 2007

l'arbre penché (the bended tree)




Prise le 15 avril à 8H15

Quelques pas plus loin, une poignée de minutes et quelques éternuements plus tard, la magie commence à se dissiper. La brume dérive vers la queue de l'étang, dans le fouillis des saules et des vergnes. Le royaume un peu inquiétant des fées fait place à la lumière d'un matin de printemps au pays des humains.

12 commentaires:

Cergie a dit…

Pas étonnant que tu éternues si tu fais comme Jésus christ et que tu marches sur l'eau...
Tes bouquets d'arbres avec celui qui s'incline, font essuie glace C'est parfait pour chasser les brumes du matin surtout celles du cerveau

Je suis inquiète pour cet arbre, mais it's life. A mon avis bientôt "plouf" dixit "le journal le plus lu dans les terriers"

Anonyme a dit…

AH ! Il est comme moi l'étang ! Il a la queue à gauche !

Ronald a dit…

Saint Sulpice...whats with that name..
I know it somehowe..is it mentioned in a book??
Has it something to do with an ancient Templar story??
I can't remember...(will Google...)
But a lovely place it is!
Well framed and captured!

Cergie a dit…

Bonjour, Chaton.

Je t’ai décerné un Award pour l’excellence de ton "Blog photo de Maxime". C’est officiel aujourd’hui sur Cergipontin.

Tu ne peux pas y couper et avoir le beurre sans en payer le prix. Les données ont bien changé depuis le premier défi que je t’ai épargné. C’était le 17 février. J’ai du mal à y croire. J’ai l’impression que c’était il y a un siècle. Un gouffre, un océan. Tu n’as pas ce sentiment, toi ?

Tu es mon blog photo préféré, je n’y peux rien. Cette fois tu ne peux plus invoquer que tu ne fréquentes personne et que tu ne peux solliciter Dieu le Père…

((Entre nous tu pourrais, c’est un amour qui chaque fois qu’il passe me voir, pas souvent, certes, (sous divers pseudos qui n’empêchent que je le reconnais à la façon unique qu’il a de commenter) me couve de tendresse. D’ailleurs tu l’as reconnu toi aussi, comme tu me reconnais moi. Mais il ne te dit pas des mots aussi doux (que moi et qu’à moi)))
Il serait bien embarrassé, notre cher chamane.

Je me suis juste gardé ma petite HPY.
De toutes façons, comme tu me l’avais fait très justement remarquer la dernière fois, rien ne t’empêche de faire le pire sourd qui ne veut entendre.

Imparfait présent a dit…

La magie se dissipe toujours finalement.
La nature, les hommes, les photos, passent au révélateur.
Au final, notre vraie personnalité se révèle.
Au final, un paysage révèle sa vraie personnalité, également...

Nathalie a dit…

Très heureuse que Cergie t'ait taggée, j'adore la lire quand elle dit du bien de toi. Le disciple et son gourou. Je comprends ça. Sauf que moi je ne me sens même pas encore digne d'être le disciple, je bidouille.


Ici, plus qu'hier, on voit la brume sur l'eau et pour moi le centre est là, plus que dans cet arbre penché. Dans cette eau faussement dormante mais en fait très vivante...

Marguerite a dit…

Oui, il y a une vie aquatique très intense. La vie n’a-t-elle pas commencé sous l’eau ? Connais tu cette magnifique nouvelle de Maupassant qui se passe sur l’ EAU ?
A ne pas faire lire à Antoine...

Maxime a dit…

Cergie : tu veux dire les brhumes de cerveau, c'est ça ?

Pour l'arbre, je me m'inquiète pas trop. Il est de ceux qui ont résisté au poids de la neige de cet hiver, et il doit avoir des racines bien solides et profondes.

Pt'it Loup : Alors, quand tu cours après ta queue, tu tournes en sens inverse des aiguilles d'une montre ?

Ronald: You must think of Saint-Sulpice Church in "Saint Germain-des-près". Actualy, the real name of this place is Saint-Sulpice-Laurière, a little and not touristic town near the place where I live. I'm just too lazy to spell the whole name. But I especialy like this pond because, as a government officer, I acquired from the road department the money needed by the town to repair the dyke, and have the water kept back in it. Maybe this sight is a way from the landscape to say "thank you !"

Cergie : Merci de cadeau. Je le prends comme un gage d'amitié !

IP: Oui, la magie se dissipe, sinon ce ne serait pas la magie. Mais le monde des hommes n'est pas mal non plus...

Nathalie : Ne te laisses pas impressionner par cette histoire de gourou, c'est une private joke. Ca me fait penser au sketch déjanté de Francis Blanche sur le Saar Rabindranath Duval ( le Saar dîne à l'huile).

Marguerite: Merci infiniment pour cette nouvelle, je ne la connaissais pas. Dans un mode plus gai, connais-tu cette histoire d'Alphonse Allais, où une petite femme timide et un gros gaillard grossier déjeunent en bord de Seine. L'homme tance méchamment le garçon maladroit, qui a échappé de petits bouts du bouchon en ouvrant la bouteille, mais la jeune femme dit "laisse, ce vin, je le boirais, moi". Plus tard, ils s'en vont canoter sur la seine et la barque chavire. Le méchant jeune homme se noie, mais la jeune fille flotte, par miracle : à cause de tous les petits bouts de liège qu'elle a avalés avec le vin !

Anouschka a dit…

J'aime beaucoup le reflet des arbres, il équilibre la photo (faute de redresser l'arbre)
Je suis sûre que la journée fut très belle :)

Cergie a dit…

L'étang a le temps à l'échelle de la terre
Comme les océans défont les falaises et recules les terres, l'étang par son travail de sape fera tomber l'arbre faisant fi de ses bravaches racines

Dans un an, dans deux ans, dans trois
Tu vas repasser et tu le verras...

Que ce soit repoussoir ou coup de boutoir j'ai toujours raison tu vois bien

Jean a dit…

Bon alors donc, pour s'éclater avec les fées, c'est au fond à gauche, c'est ça ?

Maxime a dit…

Cergie : tu es trop pessimiste. Moi je reste confiant. Je te promets de donner de ses nouvelles deux fois par an. Si j'y pense !

Jean : Tout juste ! Malheureusement, pour des êtres non-fées comme nous, il faut prévoir les cuissardes; ça gâche le plaisir...

Anoushka: Bien vu pour le reflet. Quand j'ai revu l'épreuve, je me suis dit que j'aurais du faire d'autres prises, avec une plus grande part de reflets.

Livres disponibles :
Paysages Limousins | Matière à réflexion | Lieux communs | Domaines publics

Contact : gaillard.maxime@gmail.com