19 juillet 2008

coté soleil - suny side


Prise le 14 juillet à 6H50 à La Jonchère
Le petit homme gris près de l'étang m'a vu et m'a pris. Il m'a emporté sur son dos au dessus du petit cimetière, puis plus profondément dans la brume, en direction de la vallée du Thaurion. Mais j'étais heureux, car il y avait des couleurs. Ensemble, nous avons plongé dans le grand lac de barrage...

5 commentaires:

Jean a dit…

Aucune place pour la réalité, ici ; tout est digne d'un paysage des aventures d'Alice au Pays des Merveilles.
Contrairement à la photo précédente, la brume ici se vêt de tons chauds, ce qui la rend moins effrayante

Anonyme a dit…

Il n'y a plus qu'à se faire oiseau.

claire

Cergie a dit…

"Où l'on fait appel au talent, c'est que l'imagination fait défaut."
C'est Georges Braque qui l'a dit ; et l’imagination "c’est là ton moindre défaut" comme la Fontaine l'a dit.

Pourquoi Braque ?
Parce que t’es un peu braque non ?
Non c’est pas pour ça. Parce qu’il géométrisait ses paysages, il faisait des collages de bric et de broc, Braque.
Et ton paysage, tout en étant maîtrisé (ben t’es ben le maître du paysage ou non ?) il est très géométrisé et de bric et de broc comme du Braque (en plus il en a la couleur). T’as vu comme il a du volume et de la netteté au 1er plan (pas tout près tout de même assez loin mais devant) et comme après il part avec de simples plans verticaux sans épaisseur tout flous ?

Et pourquoi la Fontaine ?
La Fontaine c’était le maître des animaux, du moins des moeurs des animaux humains.
D’après moi, le chat roux il était sur son promontoire, s’imaginant qu’il était un lion maître du monde. Il a rugi d’une voix caverneuse :

"Miaou ! Miaou! Miaou !"

Et alors figure toi qu’il a fait se lever le soleil !
Il n’était pas peu fier !
Il a fait une photo pour montrer au monde entier accouru l’admirer sur son blog.

(Dès fois y en a qui viennent du Québec, des fois même de Californie, parce qu’ils sont pas capables de couper le cordon qui les relie au nombril du monde)

Cergie a dit…

Bon, alors pourquoi l’imagination ?

T’as tout inventé.
T’as pas vu le petit homme gris.
Le petit homme gris c’est lui qui te monte dessus sous prétexte qu’il est fourbu, et tu peux plus t’en dépêtrer. Comme la vieille dame au manteau dans le Japon d’Hokusai, sauf qu’elle c’est une gentille.
Je veux pas croire que ce soit toi le petit homme gris, étant celui qu’est porté.

Par contre, je veux bien croire que tu étais drôlement heureux ce matin là, de voir se lever le soleil, et se réveiller les couleurs rien que pour toi.
Et que t’avais bien envie de te plonger dans le Grand Lac de Barrage (car c’est pas vrai que l’Atlantide est en Méditerranée ni dans le désert) et de te jeter dans les bras tendus d’Antinéa...

hpy a dit…

Rose. (C'est pour faire court...)

Livres disponibles :
Paysages Limousins | Matière à réflexion | Lieux communs | Domaines publics

Contact : gaillard.maxime@gmail.com