15 mars 2009

Le nid - the nest




Prise le 15 mars à 8H15
Ça y est, le soleil est de retour, et puis aussi la brume. J'aime bien la brume parce qu'elle masque les détails; ça fait moins à photographier et, forcément, ça va beaucoup plus vite...
Comme je ne savais pas quoi photographier, et que j'étais pressé parce qu'il y a le jardin à bécher, j'ai photographié des arbres (en limousin, c'est arbre, pré ou vaches). Celui-ci c'est l'arbre n°1. Et il y a un gros oiseau qui se prépare à y faire son nid. Il n'a pas encore bâti, mais il a déjà amené la paille.

14 commentaires:

coxi a dit…

c'est un oiseau surdimensionné vu la taille de la botte de paille pour réaliser son nid............

Marguerite a dit…

Il a fait très beau le samedi 15 février. Beaucoup moins le lendemain. C'est curieux les arbres ont déjà l'air d'avoir débourré.
Les chatons des arbres sont sortis partout aujourd'hui aux alentours de Cergy, et il a fait très très beau ce dimanche 15 mars....

Jean a dit…

Je renchéris, c'est encore une histoire de piou-piou de 500 kg que tu nous as pondue, là ! :D

Jean a dit…

Il y a un effet : "le décors est installé, on attend que débute l'action". ^^

Cergie a dit…

Ouaip, c’est un superbe arbre solitaire à la belle ramure équilibrée, pas comme les deux là bas qui se tripotent. C’est pas ceux qui se cachaient sous la couette neigeuse par hasard ? Du moins ils sont de la même famille.
Ton oiseau est sans doute une geai-linotte, à cervelle de moineau. Tu sais bien que les geais comme les écureuils dispersent les graines et sont de grands planteurs devant l’éternel car ils oublient où ils ont planqué leur manger.
Donc ta geai-linotte elle fait comme toutes les geais-linottes qu’on voit jamais (idem le dahut). La preuve qu’elles existent, ce sont toutes ces bottes qui traînassent partout à l’année sur le territoire.
Tu as daté du 15 février, c’était quatre semaines avant le 15mars et un dimanche aussi puisque 2009 n’est pas bissextile

Cergie a dit…

Le chêne a d'ailleurs été sans doute planté par la grand grand grand mère grand pour sa descendance.

Maxime a dit…

Oups, en effet, ma petite cervelle de geai-linotte n'avait pas réalisé que nous étions en mars !
(février, c'est un peu tôt pour nidifier...)

hpy a dit…

Ca me rappelle l'histoire des trois petits cochons. Le premier bâtit sa maison en paille. En quoi le construisit le second, nous le verrons sur la prochaine photo.

Peter a dit…

Un (grand) oiseau bien organisé! :-)

Jean a dit…

Levé de Rideau sur nos Délires :

Si on résume un peu tous les commentaires, nous avons en avant scène un arbre classique planté par une grand grand grand mère grand, sur lequel un piou-piou de 5OO kilos assez tête de linotte compte faire son nid ; dans les prochaines scènes ou actes, nous verrons ses frères tentant de faire de même mais l'un avec un fagot de bois et l'autre avec des briques (pôvre arbre !).
Le metteur en scène offre en plus comme action secondaire, une scène de tripotage érotique entre deux arbres, limite scène de cul, en arrière scène.
Maxime, le narrateur débute son texte : "Nous sommes en février, le Printemps commence... Ah non, merde ! On est en mars ! " :D :D

Maxime a dit…

Oui, je sais, je commence à me faire vieux, et l'alzheimer me guette ! Prevenez-moi quand je posterai deux fois de suite la même photo :D

nath a dit…

très belle lumière...

Nathalie a dit…

Ben nous voilà bien, le délire des jets linottes s'aggrave. Moi je crois que la sale réputation des geais-linottes est totalement injustfiée , parce qu'enfin voilà des oiseaux prévoyants, qui préparent dès le mois d'aôut précédent la paille pour leur nid du printemps suivant. Petit cochon, petit cochon, y'en a dans ta tirelire !

Nathalie a dit…

"En Limousin, c'est arbre, pré ou vache" dit le maitre.

En fait c'est pas comme ça que ça se présente : c'est toujours pré et arbres. La seule question c'est avec ou sans vaches !!! LOL

Livres disponibles :
Paysages Limousins | Matière à réflexion | Lieux communs | Domaines publics

Contact : gaillard.maxime@gmail.com