20 mars 2009

Père et fils - father and son




Prise le 15 mars à 8H35

Ça signifie quoi, cette coupe de cheveux ? Tu te crois en automne ou quoi ?
Vexé, le petit chêne est parti bouder dans son coin (de pré).

12 commentaires:

Cergie a dit…

Avant de chercher des poux dans la tête de son fils il devrait d’abord regarder s’il n’a pas des (euh) bêtes de poils sur le poitrail le père. T’as vu le torse qu’il se paie ? Et elle est où la mère ? Ce que c’est de fricoter avec des qui sont pas du pays (Marcel il dit que tous les chênes de Mayenne s’appellent "chênes de Mayenne", c’est tout, et pourtant il s’y connaît en bois, il sait le travailler).
La mère, ce ne serait pas l’arbre n°2 celui qui ne s’épile pas sous les aisselles ?
Parce que le fiston il ne serait pas du même caryotype que le père ça m’étonnerait pas plus que cela.
Je connais un chêne de méditerranée qui s’appelle chêne blanc ou chêne pubescent. Il passe par toutes les déclinaisons du roux et garde ses feuilles tant qu’il ne gèle pas. Ce sont les nouveaux bourgeons qui font tomber les vieilles feuilles. Les feuilles sont "marcescentes", (il y a un terme commun que j’ai su mais que je ne retrouve pas). Le charme, il fait pareil, et apparemment le chêne pédonculé aussi.
(Ouf, la morale et la paix des familles sont sauves alors ?)

Jean a dit…

Le gamin n'est pas loin de l'adolescence, là. Il s'éloigne peu à peu, l'air de rien. A sa gauche, le reste d la progéniture ? Les petits frères et soeurs braillards, du genre à crier "Mais pourquoi tu mets toutes tes affaires dans un draps comme ça ? Et pourquoi Et pourquoi t'es déjà habillé ? Papaaaa, y a Chêneau il a mis toutes ses affaires dans ses draps et y eut pas m'dire pourquoi ! Papaaaa !!!" :D

freDeric a dit…

quel équilbre...une beau jeu de ping pong visuel avec ces 2 arbres.

Thérèse a dit…

Une famille, ancêtres y compris...comprenne qui pourra...

namaki a dit…

MDR ! excellente légende ! ce qui est impressionant c'est qu'en noir et blanc on croirait presque un paysage de neige !

catherine a dit…

C'est le (futur) chéneau manquant... ouh shame on me...

Peter a dit…

En effet, en version couleur de ta photo, on voit que le fils a gardé une couleur qui ne convient pas à la saison! Le père a raison de lui gronder!

Anonyme a dit…

Bravo pour ton blog.
J'aime bien ton style.
Je fais aussi de la photo, elles sont visibles sur http://photomig93.0rg.fr
Bonne journée

Miss75 a dit…

Très beau paysage de campagne si bien composé

Ronald a dit…

Lovely colours and compo.
Great balance in this shot!

Cergie a dit…

Quéqui disent tous ? Tu as rien fait du tout pour la compo et les couleurs, c'est la nature qu'a tout fait. Le blog photo de Maxime, c'est le blog photo de la Nature... et des Agriculteurs.
Les chênes se sont implantés là où ils ont survêcu aux tondeuses, le long des clôtures posées par... le paysan !
Le ciel tout gris, l'herbe jaune c'est le printemps qui a joué les coloristes.
Le roux et la différence entre vieux et jeunes vient de ce que les vieux ont perdu ce pouvoir de faire les originaux de même que les houx en vieillisant adoucissent leurs épines.
Bon, ceci dit cette photo est une merveille pour enseigner en deux chênes par l'image ce phénomène de la marcescence.

Maxime a dit…

Merci à Cergie, car, à ma grande honte, je connaissais le phénomène, mais pas le mot. C'est un très joli mot...mais pas facile à placer !

Livres disponibles :
Paysages Limousins | Matière à réflexion | Lieux communs | Domaines publics

Contact : gaillard.maxime@gmail.com